chaque semaine l'Ère du temps en lien avec l'actualité

Le prix de la tartine

Publié le 11.11.21
Depuis le commencement de la COP26, des centaines de milliers de manifestants se sont réunis tout autour de la planète pour demander aux dirigeants de nos pays de prendre des mesures drastiques en vue de juguler le réchauffement climatique. Le message semble avoir été entendu puisque certaines des grandes puissances, dont la Chine et l’Inde, se sont engagées à atteindre la neutralité carbone. De quoi faire dire à l’émissaire américain John Kerry que la COP26 a atteint des succès sans précédent.

Jusque-là, tout va bien !

Les problèmes commenceront à surgir quand il s’agira de mettre en œuvre les stratégies proposées. Du côté des gouvernants, il est plus facile de promettre de débloquer des milliards d’euros que de les sortir de la caisse ! Résultats, la plupart des engagements pris ne seront probablement jamais réalisés.

Du côté du peuple, il est également plus aisé de manifester dans les rues et de clamer nos désirs de changements que d’accepter que l’on touche à notre confort personnel, ou plus encore à notre portemonnaie. Qui est prêt à accepter de voir nos paysages dénaturés par des éoliennes bruyantes ? Qui est d’accord de renoncer à des vacances lointaines, à restreindre ses déplacements, à déménager proche de son lieu de travail ? Qui est d’accord d’investir des sommes importantes pour couvrir son toit de panneaux solaires, de changer son véhicule trop gourmand pour une voiture plus respectueuse de l’environnement, mais plus chère ?

Nous avons été habitués à avoir le beurre et l’argent du beurre et maintenant on nous demande de choisir ! Le prix de la tartine risque de ne plus être tout à fait le même dans les années à venir, mais c’est le prix à payer si l’on veut survivre !

Préserver sa vie et mourir ou accepter de la perdre et vivre ! Le choix nous appartient, personne ne peut le faire à notre place. Que ce soit du point de vue climatique ou au plan spirituel, nous sommes confrontés au même dilemme : mourir pour vivre, ou vivre pour mourir !
J'aime, je partage

Matthieu 10.37-39

Celui qui aime son père ou sa mère plus que moi n'est pas digne de moi. Celui qui aime son fils ou sa fille plus que moi n'est pas digne de moi.

Celui qui ne prend pas sa croix et qui ne me suit pas, celui-là n'est pas digne de moi.

Celui qui veut garder sa vie la perdra. Celui qui perdra sa vie à cause de moi la retrouvera.

Ce site utilise des cookies pour mesurer l’audience afin d'optimiser et personnaliser son contenu. Notre but est d'améliorer votre expérience utilisateur. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.